Loading

14 février 2011

J'aurais voulu être ScrumMaster (you...ou....)


Si toi aussi, tu as tout pigé des règles du rugby ; si toi aussi, tu as un projet en tête et que tu es un homme, un vrai ; alors toi aussi, tu peux devenir ScrumMaster.

Remarque : la ScrumMistress n'ayant pas encore été inventée, nous nous contenterons dans ce billet d'évoluer dans un univers exclusivement masculin.

Prêt pour devenir l'as des as du management ? 1... 2... 3... C'est parti !


Petit mode d'emploi du parfait ScrumMaster


Tu es agile ? Ton équipe est auto-gérée ; potentiellement, elle n'en fait qu'à sa tête, mais c'est pas grave parce que t'es cool (le summum de l'agilité). Aucune hiérarchie, Master ou non, tu scrumes comme tout le monde.


Exemple pratique : ton directeur admoneste ton stagiaire : tu prends le stagiaire par la peau du cou pour tabasser le directeur ; pas de hiérarchie on t'a dit, tu peux y aller franco.

Tu aimes la chaleur humaine, les soirées bières entre mecs, l'ambiance virile des accolades sportives ? Chaque journée commence par une Daily Scrum (mêlée quotidienne) de 15 minutes top chrono ; trois questions seulement te seront posées (le reste du temps, tu peux griffonner tout ce qui te passe par la tête sur une feuille volante ; évite juste les symboles trop explicites, notamment ceux qui touchent à l'anatomie humaine, on pourrait te prendre pour ce que tu n'es pas).
Attention, là, il te faut assurer comme une bête :


1 : Qu'est-ce que j'ai fait hier ?
2 : Qu'est-ce que je vais faire aujourd'hui ?
3 : Est-ce que je rencontre des difficultés ?
Exemple pratique : 1 : rien ; 2 : rien ; 3 : le réveil, trop matinal

Tu aimes les lieux clos ? Parfait ! Tu dois végéter dans la même pièce que ton équipe pour assurer une cohésion optimale. De plus, si tu t'éloignes, ils n'en ficheront pas une rame, et tu le sais bien ; résultat, vous  n'atteindrez jamais votre but.
Exemple pratique : si ton plombier n'a pas fini de refaire le carrelage de la salle de bain et qu'il ne pèse pas plus de 1,5 fois ton poids, tu le prends en otage en t'enfermant avec lui sur son lieu de travail et tu attends patiemment qu'il ait tout terminé, et proprement, par-dessus le marché.

Itérer, c'est ton truc (les défis, ça ne te fait pas peur) ? N'importe quel gus sait que de toute façon, c'est petit à petit que l'oiseau fait son nid (pas la peine de lui installer un nid tout prêt acheté chez « Mes amis les piafs », il préfèrera de toute façon nicher dans ta boîte aux lettres et se faire assommer quotidiennement par le premier facteur venu).
Exemple pratique : pour draguer la secrétaire du patron (pas la moche à lunettes, la belle à bonnets), à chaque fois qu'elle passe devant ton bureau, tu manifestes ton intérêt par un sifflement prolongé et appréciateur. Ton équipe va ricaner bêtement (n'oublie pas qu'ils sont tous derrière tes basques, dans ton propre bureau), la secrétaire du patron détournera la tête en maugréant, mais toi, tu t'en fous, l'important, c'est de recommencer. L'acharnement, ça paie toujours !

Tu aimes courir avec Raspoutine (le chien-chien à son papa) mais tu aimes aussi faire une petite sieste de temps à autre ? Tu es prêt pour le sprint d'équipe qui sera suivi, rassure-toi, par un repos bien mérité. Faire un sprint, c'est ajouter une pierre à l'édifice ; et plus tu te bougeras les fesses, plus longtemps tu glanderas.
Exemple pratique : Pour construire la bicoque de Mireille, l'arrière-tante de Lozère, tu zappes d'emblée les fondations (trop long ; on t'a dit de sprinter, pas de faire un marathon) ; tu empiles les briques avec quelques amis (pas besoin de ciment) ; et tu n'oublies pas d'arroser tout ce petit monde (pas la Mireille, sauf si tu veux l'achever) au bar d'en face, une fois que les murs auront été peints, bien entendu (l'enduit, tu oublies ; Mireille est miro et personne ne reste chez elle plus d'un quart d'heure).

Tu aimes parler pour ne rien dire ? Tu organises des ScrumMeetings (ou "réunions Post-it") : ça soude les équipes, ça fait perdre un max de temps et ça ne débouche sur rien de concret : c'est l'idéal après un bon sprint.

Tu as l'âme d'un saint Bernard ? En tant que ScrumMaster, tu doit protéger tes coéquipiers, éliminer toute perturbation extérieure et assurer leur bien-être.
Exemple pratique : les portables des employés, tu les bloques (3 codes pin erronés, et zou, on n'en parle plus) ; la direction qui fait son caprice quotidien, tu l'envoies bouler ; etc.

Tu aimes le poker ? Bingo ! Le planning poker, c'est LA méthode de planification des tâches utilisée par tout bon ScrumMaster : ludique et efficace.
Exemple pratique : au mariage de ta sœur, 6O convives sont prévus, tu commandes 30 plateaux repas chez le traiteur et tu loues les services d'un videur, au cas où. Coup de bluff ou juste estimation des pertes potentielles (entre les grosses feignasses, les lapins (quel que soit le sens du terme), les vrais-faux malades de dernière minute, les fâchés de longue (courte) date,  etc.) ? Quoi qu'il en soit, c'est 30 couverts de gagnés.

Tu peux te payer un tableau blanc avec un feutre (effaçable, c'est mieux ; ça permet  d'économiser des tableaux) ? Aucune documentation spécifique n'est nécessaire pour scrumer et c'est tant mieux. Tout le monde sait que personne ne lit la paperasse et qu'en plus, ladite paperasse n'est pas autonome et ne se met pas à jour toute seule, comme une grande, alors pourquoi perdre du temps à l'écrire ? Tout document doit être immédiatement utilisable, donc pas la peine de te casser la tête avec des phrases de plus de trois quatre mots. Idem pour les formules de politesse.
NOTA : L'équipe, du coup, n'a pas besoin de lire le français.


Avertissements


1) Scrum n'a rien à voir avec le groupe moldave Scroom.





2) La méthode de management Scrum (Jeff Sutherland en est le gourou officiel) existe ; un livre tout ce qu'il y a de plus sérieux vient d'ailleurs d'être publié en France sur le sujet : SCRUM : Le guide pratique de la méthode agile la plus populaire.

Vous souhaitez en savoir plus ? Rendez-vous sur Wikipedia pour tous les détails !


Auteur : Cécile Duclos

2 commentaires:

Eva Cordel a dit…

Merci Cécile : grâce à ton article, l'éditeur de Claude Aubry ne mettra peut-être pas la clé sous la porte (quoique...).

Freda a dit…

Vraiment cet article est très intéressant! Je l'aime car je m'intéresse au poker, surtout je joue sur http://casinoenlignecanadians.com/ et je pourrai votre méthode proposée pour gagner plus d'argent! :)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...