Loading

31 mars 2011

L'Iphone, mon meilleur ennemi

L'Iphone, mon meilleur ennemiCher vieux,

Encore merci pour l'Iphone que vous m'avez offert pour mes 30 ans (bande de petits cachottiers !) ; vous avez dû vous ruiner à 42 pour m'offrir un si beau cadeau, vous êtes complètement fous ! Bon, je ne sais pas comment je vais payer les 89€ d'abonnement par mois, mais tout de même, c'est trop TROP sympa; et c'est la classe ! Tu savais que ce truc-là faisait miroir de poche? torche? GPS? Miss météo? dictaphone? kiosque à journaux? bibliothèque? boîte à musique? niveau à eau? carnet de voyage? mètre enrouleur? boîte aux lettres? appareil photo? boîte à meuh? caméra?...  entre autres ! Incroyable, non? C'est simple, il fait tout sauf couteau suisse (bon, c'est vrai que c'est dommage, ça). Pfiou, je ne sais plus où donner de la tête depuis que je l'ai !

30 mars 2011

My bloody Sunday

Outragé et furieux, le chat me lacère les orteilsEnfin dimanche ! Le repos du guerrier. Après une semaine harassante, une journée de repos. Je me réveille et, plein d’allant, je saute du lit … en plein sur le chat qui dormait paisiblement et ronronnait comme un moteur. Dans son rêve, il devait être sur le point d’attraper une souris. Outragé et furieux, il me lacère les orteils et finit par me croquer sauvagement le tendon. À défaut de souris, certainement. Bof ! Quelques gouttes de mercurochrome (pas sur minou, sur le pied) et la douleur va bien finir par s’estomper.

29 mars 2011

L’interview sans concession de Sarkozy

le président Sarkozy lors d’une soirée bien arrosée
par MBM



MBM est fier de vous présenter l’interview (presque) vraie que nous a accordée le président Sarkozy lors d’une soirée bien arrosée (par une pluie battante).



28 mars 2011

La dépression en entreprise

ProzacQuelle est la bête noire d'une entreprise bien portante (ou non, d'ailleurs) ? La dépression salariale. C'est qu'un dépressif, ça coûte cher (les arrêts maladie à répétition, c'est pas toujours la Sécu qui raque), ça contamine à toute bastringue (un de touché, 10 de perdus), ça donne une mauvaise image de la boîte (imaginez un peu l'équipe de bras cassés...), ça tue dans l’œuf toute motivation chez les autochtones (pourquoi lui, il glande chez lui et pas moi, hein ?), ça se soigne mal (il faudrait remplacer les pilules magiques par des champignons, de l'herbe ou de l'arsenic), et en plus, ça ne veut pas quitter l'entreprise. Ben tiens, c'est nourri blanchi payé, ça a beau déprimer sec, ça ne crache pas dans la soupe non plus.
Comment vous, tout honnête patron que vous êtes, pouvez-vous donc lutter contre ce fléau ? Rien de plus simple : débusquez les nuisibles puis éradiquez-les.

25 mars 2011

Le tue-l'amour

Les 10 commandements du tue-l'amour


à tes vieilles baskets, tu feras prendre l'air1) à tes vieilles baskets, tu feras prendre l'air sur un rebord de fenêtre, ce qui te permettra de déambuler confortablement en chaussettes ou pieds nus.

2) le ménage, tu oublieras (les filles sont là pour ça, laisse-les faire; de toute façon, elles sont bien meilleures que toi dans ce domaine).

3) les courses, tu ne t'en soucieras pas (les filles, ça sert à ça aussi; si elles veulent boulotter, qu'elles rincent ; elles ne sont pas manchotes non plus).

24 mars 2011

Le taxi parisien

Comment reconnaître un taxi parisien (digne de ce nom, attention) ?

1) Quand on veut en prendre un, il n'y en a jamais. Ce qui explique que pour un piéton, stationner trop près, trop longtemps, d'un station blindée puisse être dangereux pour la santé.

Quand on veut en prendre un, il n'y en a jamais

23 mars 2011

Le chienchien à sa maman

La Pépette, chienchien à sa mamanLa maman à son chienchien ne sort jamais sans Pépette, l’amour de sa vie, une touffe toilettée de format minimaliste dont on peine à distinguer la tê-tête du cu-cul. 

Dès qu'elle peut trotter, la Pépette se met à zigzaguer en jappant dans les jambes de sa maîtresse, dans le but flagrant de lui entortiller les chevilles pour l’envoyer valdinguer dans les poubelles, ou mieux, sous les roues d’une voiture. Mais comme elle n’y parvient que rarement, elle se rabat sur tout ce qui passe à portée de truffe : et vas-y qu’j’te gobe un mégot (miam scruntch pfiou), z’y vas qu’j’te croque un étron bien fumant, saucé à la… STOP ! Vous l’aurez compris, la Pépette déborde de ressources ; quand elle ne marque pas son territoire (un p’tit pissou par-ci, un p’tit dégueulis par-là), elle s'attache à effacer consciencieusement toute trace de saletés que d'autres roquets ont osé laisser dans SA rue, SON quartier, SA ville, SON pays, SA planète, bref, SON univers.

22 mars 2011

Pendant que le Japon coule, que fait le monde ?

La centrale nucléaire de Fukushima-DaiichiPendant qu’au Japon, les jolis cœurs de la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi fondent entre deux explosions de joie (ils sont déjà sur leur petit nuage) et que la terre tressaute toujours d'extase, les enceintes extérieures se fendent la poire (pudiquement, on qualifie de «fissures» leur sourire de huit mètres de large). À Tokyo, où ne vivent que 35 millions d'habitants (un village gaulois, à peine), le taux de radioactivité a atteint un seuil critique (nullement dangereux pour la santé, il va de soi) ; l’eau potable n’est plus qu’un heureux souvenir, et l’électricité, un mauvais. Quant à la nourriture, qui s’en soucie ? Un grain de riz ingéré, c’est simple comme adieu.

Et à l’autre bout du monde, là-bas où on ne risque rien, mais absolument rien du tout, que faisaient donc nos dirigeants en ce mardi 15 mars 2011, soit 5 jours après l'anodin tsunami déclenché par un bénin séisme de magnitude 8.9 ?

21 mars 2011

Faire la bise en entreprise

La bise des pingouins en entrepriseEn entreprise, pour ne plus tomber malade tous les quatre matins, il existe un remède miracle : CESSER de faire la bise.
Finis les «Salut Jean-Marc (biz biz)!», « Bonjour Pauline (chouirc bouz)!», «Hello Kader (slap slouf)», «Hy William (zouirc chouap)!»… Car il faut bien le reconnaître, ce cérémonial, aussi saugrenu que déplaisant, est avant tout une véritable usine à miasmes. Un hiver cloué au lit avec une méchante crève (qui s'en va et qui revient, zouin zouin zouin la la la) suffit à ouvrir les yeux de n'importe quel ahuri sur ce fléau de la société. Mais comment diable se soustraire à un tel rituel, hautement prisé ?

17 mars 2011

Le grille-queue, un sport national

Une belle queueC'est officiel : en France, le grille-queue (NDLR : le grille-queue consiste à se comporter selon son bon vouloir dans les files d'attente (au cinéma, aux caisses des grands magasins, à la poste, dans les gares et les aéroports, etc.)) est en passe de détrôner le foot. Et pour cause ! Pratiqué par un nombre incalculable de fidèles de tous âges et de tous profils, le grille-queue ne nécessite aucune adhésion (essayez un peu de créer un club de grille-queue, vous verrez comment on vous recevra !), ne répond à aucune règle, ne donne lieu à aucune cotisation et se pratique partout, en toute saison, en intérieur comme en extérieur, à n’importe heure du jour ou de la nuit.
Cerise sur le gâteau ? C’est LE sport idéal pour s’endurcir. 

16 mars 2011

Les enfants, c’est la honte

Vous promenez le LuluQuand vous promenez le Lulu (bobonne vous fait toujours faux bond, pensez, elle a bien mieux à faire), avez-vous remarqué à quel point il était fort, la canaille, pour vous ridiculiser en public ? Tenez, ne serait-ce qu’en croisant la concierge l’autre jour, il s’est exclamé : « Papa! Papa! Pourquoi la dame elle est enceinte du cou ? ». Bon, la Josiane est dotée d'un goitre fort disgracieux mais tout de même, là, le Lulu y a été un peu fort… Et la première fois qu’il est allé au jardin pour enfants ? On ne l’arrêtait plus, il parlait à tout le monde : « Pourquoi qu't'es toute noire, toi? », « Comment qu’t’arrives à marcher, gros comme t’es ?» « Moi aussi, Papa, j'peux avoir une chaise qui roule ? »... à croire que parfois, il le fait exprès. 

15 mars 2011

Aubry ou Strauss-Kahn ? Chronique d’un pugilat annoncé

Remettons les jeux du cirque au goût du jour, organisons un pugilat !Dans un an, à gauche, il ne devra en rester qu’un : LE cheval de bataille, et le bon. Car pour faire face à l’adversaire, si petit (ou fort en gueule) soit-il, il faut voir grand. Une question se pose alors : comment s’y retrouver dans cette masse de prétendants ? Autrement dit, comment se débarrasser de tous ces bras cassés qui lorgnent sur le bon gros gâteau à la crème (NDLR le siège du président) ?

14 mars 2011

Êtes-vous heureux en entreprise?

Êtes-vous heureux en entreprise?Si vous ne vous êtes jamais posé la question : «Suis-je heureux (heureuse) dans ma société ?», il est temps de réagir. Allez, hop, au travail ! Un petit quiz pour commencer la bloody week du bon pied.

Le matin, quand le réveil sonne :
B) « Encore 5 jours avant le week-end... ».
C) Vous soupirez d'aise, frais et dispo.
A) Vous shootez dans le réveil puis vous reprenez paisiblement votre rêve, là où vous en étiez : buter le plus de nuisibles (les autochtones de l'open space) possible.

11 mars 2011

Facebook : exclusif ! Après le Poke, le Fuke

Facebook FukeFacebook, le réseau social qui monte, qui monte, est fier de vous présenter en avant-première son dernier né : le Fuke (prononcez «fuque»; le «e» est derrière le «k», pas devant le «u», vous n’avez donc aucune excuse pour faire preuve de grossièreté sur ce coup-là ; pas la peine non plus de déterrer quelque antécédent dyslexique, on sait très bien que ce n’est plus d’actualité (le strabisme non plus)). 

Le bouton FukeDans un mois (le 11 avril 2011 exactement), le bouton Fuke (aussi dépouillé et efficace que son frangin le Poke) sera disponible sur tous les murs et vous pourrez fuker à tout va. Son inventeur, Dick Pratt, a déclaré au Washington Poke que le Fuke était « un outil de drague révolutionnaire », et que grâce à lui, « Facebook s’imposera sans difficulté sur le marché des handicapés du cul », que l’on appelle plus communément « sites de rencontre » et plus si affinités (Meetic & Cul, pardon, & Co), « après avoir conquis [avec le succès que l’on connaît !] celui des handicapés de la vie ».

10 mars 2011

La piscine

La piscineContrairement aux apparences, il n'est pas si simple d'effectuer quelques longueurs, juste quelques longueurs, à son rythme, dans une piscine publique. Dans cet article, vous trouverez quelques astuces pour commencer du bon pied (palmé) la remise en forme printanière.

9 mars 2011

Suis-je un bon père ?

Suis-je un bon père ?Après « Suis-je une bonne mère? » publié la semaine dernière, à votre tour, messieurs ! Voici un petit quiz en attendant votre fête officielle (juin, ça fait loin), histoire d'assurer une parfaite parité.

NOTA : si vous répondez correctement à ce questionnaire, la prochaine fois que bobonne vous remontera les bretelles (« Les mecs, aujourd'hui, ça sert vraiment à rien ! »), n'hésitez pas à lui rappeler que ce n'est pas vous qui avez oublié Lulu dans la voiture en allant faire les courses.

Alors les papas, prêts ?

8 mars 2011

Le petit déjeuner de Sarkozy et Villepin à l'Élysée

Lundi 7 mars 2011 : la réconciliation


Villepin et son écharpeInvité par le président, Villepin est déposé à 8h30 précise par son chauffeur devant le lourd portail du palais élyséen. Il toque vigoureusement, des gardes républicains accourent, le dévisagent cavalièrement et lui intiment l’ordre de pousser lui-même l’énorme vantail. En ahanant, après des efforts disproportionnés, il parvient tout juste à l’entrouvrir. Il se glisse alors tant bien que mal (pas trop bien) dans l’étroit interstice et pénètre dans l’immense cour d’honneur. Les gardes le stoppent aussitôt et l’obligent à passer sous le portail de sécurité (serait-il armé ?). Puis ils lui demandent de se déshabiller, ne lui laissant que son écharpe.

7 mars 2011

Mon premier jour en entreprise (partie 2)

Le tour des bureaux (bourreaux ?)


Le tour des bureaux (bourreaux ?)Cependant, il n’est pas question de nous avachir sur-le-champ sur notre chaise (roulante, tournante, à pistons, etc.) et de lourder en vrac nos clics et nos clacs ; on n’est pas chez les sauvages (et Bernard, malgré ses grands airs, n'est pas un chef de tribu). Car le moment est venu de faire le tour des bureaux (impossible de s'y soustraire ; simuler une grippe intestinale n'y changera rien), un épuisant marathon qui met d’emblée en lumière l’un de nos plus gros défaut : la mémoire. Marguerite, Amal, Paul, Brandon, Léonard, Farid, Nadia, Brigitte, Jeanne, Nathalie… La liste est sans fin, les visages se ressemblent tous, quant aux fonctions, si au moins, on savait à quoi ça correspond !...  Au bout du compte, le premier jour, femme de ménage ou directeur général, c’est kif kif bourricot ; c'est pourquoi il est préférable de ne  faire remarquer à personne que l’aspirateur a été passé par un sagouin.

4 mars 2011

Les parapluies, quels pépins !

La femme aux parapluiesPaul et Julie décident d’aller se promener en bord de mer. Le ciel est lourd et orageux. Qu’importe ! Ils prennent un parapluie chacun et en route. La plage n’est qu’à vingt minutes à pied.
Ça y est, il pleut à verse, mais à l’arrivée, miracle ! La pluie cesse et le soleil apparaît. En peu de temps, plus un seul nuage. Une boutique de matériel high-tech attire l’œil avide de Paul :
- Tiens Julie, garde mon parapluie 2 minutes, je vais jeter un coup d’œil à l’intérieur.
Et Paul s’éloigne, laissant à Julie la garde des 2 parapluies.
Les premières minutes, pas de problème.

3 mars 2011

Un caddie pour bébé

Caddie pour bébéSophie stoppe sa voiture sur le parking de l’hypermarché, court chercher un caddie et revient à son véhicule pour prendre bébé, 2 ans, et l’installer dans le caddie. Et là, problème de direction : les roues avant refusent d’aller tout droit et tournent à gauche, tandis que les roues arrière préfèrent la droite. Le caddie cahote, stoppe, repart en gémissant. Un seul terrain d'entente : la progression latérale. Bébé, surpris, tend sa tétine à maman, qui la refuse et la lui remet dans la bouche.

Sophie pénètre dans l’hyper et entasse provisions sur provisions dans le caddie. L’espace réservé à bébé se rétrécit à vue d’œil. Bébé est contraint de rejeter quelques boîtes de conserve et bouteilles de lait. Maman le gronde. Bébé lui tend sa tétine. Nouveau refus de maman.

2 mars 2011

Suis-je une bonne mère ?

Suis-je une bonne mère ?En attendant la fête des mères, un petit quiz détente sur un sujet brûlant : « Suis-je une bonne mère ? ». Le prochain opus, « Suis-je un bon père ? », est en cours de préparation; c’est qu’il ne faudrait pas faire de jaloux.

NOTA (qui a son importance) : si vous répondez correctement à ce questionnaire, la prochaine fois que votre belle-mère revendiquera son incontestable supériorité (« Mais tu fais tout de travers, c’est pas possible ! Tu tiens vraiment à me contrarier, c'est ça ? »), vous pourrez (enfin !) la souffleter sans avoir même à desserrer les dents ;  vous verrez, ça soulage.

Alors les belles-filles, prêtes ?

C’est parti !

J'aurais voulu être un Ministre

Etre un Ministre
(Vidéo exclusive)
(Extrait) J'aurais voulu être un ministre
Qu’on cause de moi dans l’Figaro
M'faire inviter en Tunisie
Pour pouvoir enrichir mes vieux

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...