Loading

10 mars 2011

La piscine

La piscineContrairement aux apparences, il n'est pas si simple d'effectuer quelques longueurs, juste quelques longueurs, à son rythme, dans une piscine publique. Dans cet article, vous trouverez quelques astuces pour commencer du bon pied (palmé) la remise en forme printanière.

bambin-landAvant tout chose, prenez le temps d'étudier les grilles horaires : c'est complexe, mais ça vaut le coup de s'y coller sérieusement. Entre bambin-land (les créneaux scolaires sont très très très larges), bimbo-land (les séances d’aqua-step-stretch-jogg-plouf-bike-glouglou relativement nombreuses) et barbon-land (et oui, les séances d'aquagym ne sont pas réservées qu'aux douairières), vous verrez qu'il ne reste plus beaucoup de choix. Quant à la tournée des piscines, c'est utile mais risqué. Une règle d’or en la matière : ne JAMAIS demander d’explication et rafler un maximum de  prospectus sur place ; surtout dans les piscines de riches. Ce n’est parce que vous payez la peau du cul pour vous bouger le cul dans un bassin sans culs-terreux que cela vous autorise à questionner le glandu barbu posté à l’accueil. Un homme des cavernes ne peut pas à la fois rouler sa moustache pour trier les poils des miettes (et autres résidus alimentaires) et répondre à vos questions. Alors si vous ne voulez pas qu’il vous dévisage avec condescendance (oubliez votre niveau d’étude et votre travail à responsabilités, ici, c’est lui le maître) avant de vous faire remarquer que même les blondes sont aptes à comprendre un fascicule édité par la municipalité, ne le troublez pas dans ses fonctions ; cela vous évitera une bastonnade peu gratifiante avec un hurluberlu chevelu.

Le maillot



Pour les filles :
    Pour les filles
  • Pas de maillot une pièce : ça remonte, encore et encore, dans l’eau comme sous les vêtements. Un string, à côté, c'est le rêve ! 
  • Pas de maillots à bonnets : y a toujours un sein qui veut s'faire la malle.
  • Pas bikini à lacets (sauf si vous cherchez vraiment les ennuis)

    Pour les garçons : 
      Pour les garçons
    • Pas de slip de bain : c’est has been (le string aussi, hein), moche et remoche
    • Pas de caleçon : vous n’avez plus 14 ans

      Pour tous : 
      • Pas de bonnet aux couleurs du drapeau américain (ou anglais, espagnol, etc.)
      • Pas de blanc (sauf pour les exhibs)

      La douche


      La douche
      Pour la douche, pas de panique, c'est mixte : donc, pas la peine d'ôter votre maillot. D’ailleurs, on se lave beaucoup mieux habillé que nu comme un ver, c’est bien connu. En revanche, si vous êtes de sexe féminin et que le relou d'à-côté se désape complètement, vous avez le droit de l'attaquer à coup de serviette mouillée en le traitant de gros pervers; vous pouvez rire aussi, ça calme.


      Le bassin


      Le bassinÀ présent, il est temps de faire votre entrée dans la salle principale (oui, oui, là où ça caille sec). L’accessoire primordial lors de cette étape cruciale ? Les tongues. Même à palmiers, mêmes roses à paillettes, mêmes trop petites, elles sont INDISPENSABLES. Jetez un œil sur les pieds de vos congénères, sur le sol, partout... Vous comprendrez très vite.
      L'orteil cramponné à sa tongue, campez-vous alors au bord de l'eau (tenez-vous bien droit(e), les maillots de bain, ça n'épargne personne) et prenez le temps de choisir votre une ligne de natation ; c'est LA clef de la réussite. Observez attentivement le bassin, cette grosse bassine pleine de miasmes où ça grouille de partout, où on se serre les coudes pour ne pas se serrer les c… oups, enfin, les pieds, les jambes, les mains, les genoux, etc.

      Les nuisibles


      La ligne où le neuneu poilu enchaîne les plongeons-plats, jacte sans cesse (tout seul, s’entend) et passe le reste de son temps à barboter sous l'eau pour reluquer à qui mieux mieux, vous pouvez l’éliminer d'emblée.

      Les bulldozers en actionLes bulldozers qui s’ébrouent comme des baleines et foncent tête baissée sur tout ce qui bouge (« mais il est où, le torero ? »), ce n'est pas le bon plan non plus.

      La familleLa bande de potes qui chaloupe de front (la queue leu leu, c'est fait pour les chiens), les amoureux qui se bécotent en prenant un max de place (« eh oh, on est là ! Et qu’est-ce qu’on s’aime ! Qu’est-ce qu’on est heureux ! » etc., etc.), les familles qui farfouillent dans l'eau comme au bac à sable, mieux vaut les observer derrière une vitre (ça peut être drôle, si, si) que les avoir dans les pattes quand on veut (vraiment) nager.

      Les débutants qui pratiquent la brasse coulée du crabe, c'est comme les vieux qui dérivent au fil de l'eau, ce n'est pas l'idéal non plus.

      Le ventripotent qui bat les flots comme un cachalot est également à proscrire ; en plus de vous boucher totalement la vue, il génère un tel remue-ménage que si vous venez par mégarde à entrer dans son périmètre, vous finirez inexorablement dans son giron.

      Le bon plan


      Le top du top ? La rangée des marquises de la Tour de Pise ; elles se regroupent d’ordinaire par bans, se sentant sans doute moins seules et moins vieilles. Elles ont l'endurance d'un homme avec la délicatesse d’une vierge effarouchée, elles font preuve de discipline et ne sont pas là pour mater, bref, c'est LE pied ! Pour les filles, c’est un doublé gagnant : vous êtes les plus belles (« ce soir je serai la plus belle pour aller nager wouohah ! ») et vous pouvez zieuter peinard les bulldozers qui s'acharnent à gifler l'eau au lieu de la fendre (pratique, elle ne peut pas leur renvoyer une bonne baffe), mais qui, il faut bien le reconnaître, sont super bien foutus (attention, toutefois : sans le bonnet, on a parfois de mauvaises surprises).


      Conclusion


      Pour buller avec une ribambelle de marmotsSi vous respectez ces quelques règles de base, vous pourrez profiter pleinement de quelques  moments de détente, barbotant par-ci la planche d'un vieux bigleux pour ne pas trop solliciter les muscles de vos bras, chapardant par là la frite d'un gosse occupé à couler sa petite petite sœur. Pour les rebelles (les règles, c'est pas votre truc), sachez qu'il y a dans de nombreuses piscines un bassin pour enfants. Pour buller avec une ribambelle de marmots, ramer dans une bouée, surfer sur une planche, jongler avec des brassards, c'est The place to be.
      Un dernier conseil cependant : méfiez-vous des mères, qui peuvent très vite se métamorphoser en de véritables tigresses si vous vous approchez trop près de leur chère et tendre progéniture (comment si vous en vouliez, vous, de leurs affreux jojos !). Elles souffrent pour la plupart de paranoïa aiguë (ce phénomène d’ordre psychotique s’accentuant, curieusement, inversement aux qualités tant physiques qu’intellectuelles observées chez leurs rejetons) et sont armées : planches, frites, perche du maître nageur, etc.


      Auteur : Cécile Duclos

      Aucun commentaire:

      Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...