Loading

3 mars 2011

Un caddie pour bébé

Caddie pour bébéSophie stoppe sa voiture sur le parking de l’hypermarché, court chercher un caddie et revient à son véhicule pour prendre bébé, 2 ans, et l’installer dans le caddie. Et là, problème de direction : les roues avant refusent d’aller tout droit et tournent à gauche, tandis que les roues arrière préfèrent la droite. Le caddie cahote, stoppe, repart en gémissant. Un seul terrain d'entente : la progression latérale. Bébé, surpris, tend sa tétine à maman, qui la refuse et la lui remet dans la bouche.

Sophie pénètre dans l’hyper et entasse provisions sur provisions dans le caddie. L’espace réservé à bébé se rétrécit à vue d’œil. Bébé est contraint de rejeter quelques boîtes de conserve et bouteilles de lait. Maman le gronde. Bébé lui tend sa tétine. Nouveau refus de maman.

Les courses enfin terminées, Sophie fonce vers la caisse la moins engorgée, poussant son caddie de travers, roues bloquées. Un quart d’heure plus tard, alors qu’elle commence enfin à déballer ses marchandises sur le tapis roulant, un panneau surgit de nulle part, ou presque, puisqu’il est vicieusement (et religieusement) déposé là, juste là, par la main experte de la caissière : « caisse fermée ». Après d’inutiles négociations et une salve d’injures, Sophie, rouge comme bébé, remet ses provisions (sens dessus dessous) dans le caddie et part en quête d’une autre caisse.

L’homme à roulettesSur le point de payer, elle sort soudain le nez de son porte-monnaie, alarmée par d’étranges gémissements (grincements ?) : Bébé aurait-il avalé de travers ? Non, Maman est rassurée, ce n’est qu’un employé monté sur patins à roulettes qui tente de passer entre deux caisses, dans le couloir étroit qu'occupe… accessoirement, le caddie. C’est dans un ultime saut disgracieux que sa performance s’arrête, nette : bam ! Le caddie chute avec l'employé. Ce dernier tente bien de se relever, mais ses patins sont coincés dans le caddie et lui, bloqué en position fœtale. Une seule solution pour l’homme à roulettes : feindre l’indifférence, se débarrasser de ses patins, ni vu ni connu, et repartir en chaussettes. Bébé, apitoyé, lui tend sa tétine. Sans résultat.

Sophie paye (en surveillant ses arrières) et rejoint sa voiture, les patins brinquebalants, suspendus au caddie comme à un arbre de Noël. Elle ouvre le coffre et range soigneusement les provisions. Puis elle le referme, mais entre-temps, le caddie, délesté de son fardeau, a décidé de régler lui-même son problème de direction. Ses roues sont de nouveau bien parallèles. Parti sans crier gare, il dévale le parking légèrement pentu. Bébé, toujours à bord, agite sa tétine, enchanté par ce nouveau jeu inventé par maman.

MercedesDans le parking, une Mercedes recule lentement, très lentement. Le conducteur, fier de sa voiture flambant neuve, prend garde à ne pas l’érafler car il est très soigneux, voire maniaque ; aussi a-t-il allumé les warnings (on ne sait jamais, avec toutes ces femmes au volant, et ces p’tits jeunes,  et ces p’tits vieux…) pour signaler sa manœuvre. Peine perdue… Boum ! Un ORNI (objet roulant non identifié) vient percuter l’aile de la Mercedes. Furieux, le conducteur s’extirpe de son siège en cuir et découvre, encastré dans son véhicule, un caddie conduit par un bébé. Éructant de rage, il invective bébé et exige un constat à l’amiable (à l’amiable, car le caddie avait priorité ; il roulait dans l’allée centrale, même si lui, il reculait prudemment). Bébé, souriant, lui tend sa tétine. Hébété, l’homme la prend, extrait le caddie de sa voiture, caresse l’aile endommagée, reprend le volant et démarre en mâchonnant la tétine.

Maman, qui cherchait partout le caddie, l’aperçoit enfin. Soulagée, elle voit aussi son petit bout de chou, bien campé à l’intérieur. Bébé lui sourit ;  « et ta tétine ? » lui demande maman.

Auteur : Marc Duclos

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...