Loading

27 avril 2011

La fibre maternelle

La fibre maternelleLa fibre maternelle, c'est un peu comme la jugeote, on l'a ou on ne l'a pas. Il ne faut pas croire que toutes les femmes sont pourvues de cet instinct primaire qui force certaines à se reproduire et, encore plus fort !, à assurer la survie de leur portée. D'ailleurs, il suffit de regarder un peu autour de soi et de prendre exemple sur Dame Nature elle-même : combien de femelles se désintéressent-elles complètement de leur propres œufs, quand elles ne les dévorent pas tout cru (allez, hop, un peu de protéine) ?


Comment savoir si l'on a la fibre maternelle


Si vous faites partie de cette catégorie bénie des dieux, nativement dotée d'une fibre maternelle convenablement développée, vous serez nécessairement en désaccord complet avec les propos qui suivent...

cet être difforme et chiffonné vous semble très bien où il estQuand vous croisez un mouflet dans la rue, vous ne pouvez réprimer une moue de dégoût. C'est simple, cet être difforme et chiffonné vous semble très bien où il est, dans sa poussette dernier cri avec airbag intégré et siège éjectable. De là, il lui est impossible de vous baver dessus (Dieu sait s'il en rêve, pourtant !), vous pouvez snober ses gazouillis abêtissants et comble du luxe, vous ne vous tapez pas la honte. Car une telle chose, décemment, ne peut être le fruit de vos entrailles.
Dans vos pires cauchemars, vous êtes enceinte jusqu'aux dents (au sens figuré comme au sens propre, puisque vous tentez, en vain, de le régurgiter à chaque cuite). Est-ce dû au bébé des voisins qui se met à hennir comme un goret à six heures, tous les matins, probablement pour gratter un peu de lait en rab ? Auriez-vous, en plus, été polytraumatisée par Chucky la poupée de sang, l'Exorciste,  Rosemary's Baby ou les Dents de la mer ? En y réfléchissant bien, les enfants, ça grimace, ça cogne, ça hurle à la mort et c'est quand même très très bizarre... c'est carrément flippant même.
Quand votre neveu se roule par terre au supermarché, vous n'avez qu'une envie, le larguer sous une tête de gondole. Savoir qu'il vous tourne en bourrique dans le seul but de stocker dans son  garage JeSuisUnGarçonUnVraiDeVrai une bétaillère plus grosse que la benne à ordure rouge que vous venez de lui acheter pour lui apprendre à acheminer ses détritus jusqu'à la poubelle familiale, vous rend folle. Si seulement la douce voix de l'hôtesse susurrait au micro : « le petit Marcel attend sa tante à l'accueil du magasin » !...


Comment mater une fibre récalcitrante


Évitez les aires de jeuSi, par malheur, vous avez piaffé peu ou prou en lisant le paragraphe précédant (et que vous êtes une femme, mais cela va de soi), il est temps de faire quelque chose pour votre fibre maternelle qui, au naturel, manque quelque peu de tonus. 

Évitez les aires de jeu, les écoles, les amis à marmots, les fêtes foraines, les lacs, vos nièces et neveux, etc. Faites une cure NoChildNoStress, cela vous fera le plus grand bien. Puis, quand vous vous sentirez pleinement sereine, profitez d'un bel après-midi ensoleillé pour vous installer dans un parc au bord de l'eau (les gosses adorent jeter des pierres aux canards). Un conseil: n'oubliez pas votre walkman (à n'utiliser qu'en cas d'extrême urgence), cela vous permettra de ne pas paniquer si vous sentez votre fibre se ratatiner et faire des nœuds. 
Au premier moutard qui roulera, sautera, rampera, détalera, claudiquera vers vous, hop, jetez-vous à l'eau (au sens figuré, hein, sauf s'il est vraiment trop monstrueux et que votre walkman est waterproof) : faites-lui risette. Ce n'est pas si difficile, n'est-ce pas ? 
Forte de ce premier succès, continuez sur votre lancée et félicitez les parents du gnome (si vous peinez à les repérer, cherchez un couple au bord de la crise de nerf). Dites-leur en souriant (sans serrer les dents), que leur progéniture est absolument FABULEUSE. Vous verrez, ils seront ravis (un ego aime toujours être flatté, c'est comme ça, ça ne s'explique pas) et le bébé en gazouillera de plaisir. S'il bavote en mordant son doudou sans vous quitter des yeux, n'ayez pas peur, c'est ainsi qu'il manifeste sa félicité. Car avec un tel acte de générosité, c'est indéniable, vous aurez conquis son  cœur. Alors, heureuse ? Non ? !?!
Bon, alors dites-vous bien que lorsque vous passerez à la casserole, à votre tour, vous n'aurez pas le choix : cette stupide histoire de fibre maternelle, ça finit toujours par devenir réalité (avec ou sans effort), point barre.


Comment se débarrasser d'une fibre envahissante


L'enfant Jésus dans toute sa gloireSi à force de gagater devant tous les crapauds qui passent, vous avez développé le syndrome layette (vous ne vous habillez plus qu'en rose ou en bleu), agissez, et vite. À ce stade, c'est vous ou la fibre.

Ouvrez grands les yeux, regardez les choses en face : un bébé, c'est moche, c'est bête (dans tous les sens du terme, hein), c'est vorace (et il ne s'agit pas uniquement de sein, à donner toutes les trois heures ; plus question non plus de faire du shopping, des soirées pyjamas, de boire d'une main en fumant de l'autre, etc., etc.), et en plus... ça vous ressemble. 
Aussi, pour votre bien-être comme pour votre équilibre mental, abstenez-vous. Laissez votre sœur ou votre frère jouer à papa maman, ils feront sans doute ça très bien, et au moins, ce n'est pas vous qui divorcerez dans un an avec un bébé sur les bras (le dos ?).

Conclusion : une fibre vivace, ça se travaille et ça se coupe.
Toute est question de volonté !


Auteur : Cécile Duclos

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...