Loading

29 avril 2011

Se venger d'un ex sur facebook

« Quand le déshonneur est public, il faut que la vengeance le soit aussi. »
Le Mariage de Figaro (1784), Beaumarchais

Comment a-t-il pu coller ses lèvres sur une grosse bouche lipoplastifiée ?Depuis que Nicolas vous a offert une magnifique paire de cornes pour votre enterrement de vie d’éternelle jeune fille grâce aux bons soins de Jagoda (Anaconda à l’écran, pour les plus de 18 ans seulement), vous ne décolérez pas. Comment a-t-il pu coller ses lèvres sur une grosse bouche lipoplastifiée ? malaxer de monstrueuses mamelles siliconées ? empoigner des cuisses de grenouille liposucées ? serrer une taille décôtelée ? suçoter des tempes et des paupières liftées ?... Et dire qu’en plus, il a trouvé le moyen d’exhiber cet abject trophée de chasse devant tous ses copains (qui étaient aussi les vôtres, soit dit en passant), pendant que vous, bonne poire, vous preniez un cours de cuisine « grand-mère sait faire » avec vos copines (celles que vous avez perdues en même temps que vos copains) !... Bref, vous en avez gros sur la patate et comme le Nico, il poke-fuke-poke-poke-fuke à tout va sur facebook (pensez, plus de 700 ami(e)s, ça s'entretient !), ça, ça donne des idées…

Tromper l'ennemi


Facebook : exclusif ! Après le Poke, le FukeCette première étape (bien qu’ingrate, il faut le confesser) est indispensable : c’est elle qui vous ouvrira la voie royale de la vendetta. Faites donc un effort sur vous-même et pokez le coupable. Oui, vous avez bien lu : hop, un clic, et c’est fini. Vous verrez, c’est juste un mauvais moment à passer. Trop heureux de s’en tirer à si bon compte (et persuadé que vous êtes toujours accro), le Nico vous re-pokera à coup sûr dans la foulée et vous pourrez alors passer à la vitesse supérieure : le fuke. N’ayez crainte, ce n’est pas si douloureux qu'il y paraît, et c'est l'idéal pour endormir totalement l’ennemi ; prenez donc exemple sur Dalila (une bonne paire de ciseaux et couic, les longs cheveux du beau Samson, à la poubelle).

Pirater son profil


facebookSi vous connaissez (ou devinez) le mot de passe de son profil facebook (souvent, c'est facile, il n'a qu'un seul  mot de passe pour tout ; le nom de famille de sa mère, par exemple), votre heure de gloire est arrivée :
  • Pokez-fukez en masse les copines de ses copains
  • Ajoutez quelques clins d’œil audacieux, commentaires graveleux et autres sous-entendus déplacés
  • Fukez les plus moches (hommes et femmes confondus, au point où vous en êtes, vous n'allez pas chipoter) façon poke poke fuke fuke fuuuuuukeeeee
  • Changez la photo de son profil ; on est toujours au top de son sex-appeal à l'adolescence, entre 12 et 16 ans
  • Créez un album « Mon tableau de chasse » avec les photos de ses ex
  • Créez un autre album « Mon papa, ma maman à moi » avec ses photos de famille
Dans le cas contraire, pas de panique. Tant que vous êtes amis sur facebook, rien n'est perdu.

Pourrir son mur


Pourrir son murUn mur est un espace d’expression, profitez-en, décorez-le à votre goût :
  • Publiez un quiz : « trouvez-vous que Nicolas soit un bon coup ? »
  • Divulguez quelques secrets de famille, surtout si papa, mamy, tonton, sœurette, etc., comptent parmi ses amis facebook
  • Révélez les confidences qu’il vous a faites sur les et les autres, sans oublier de pimenter un peu la sauce ; il s’est bien gardé de vous parler de ses parties de jambes en l’air avec Jagoda, pourquoi tiendriez-vous parole ?
  • Occupez-vous de ses collègues (de ses supérieurs, en priorité)
  • Cliquez sur « J'aime » dès qu'un article vous révolte : Le Pen et les immigrés, Boutin et les homos, etc.
Pensez aux amis des amis des amis... bref, à tous ceux qui n’ont pas blindé leur profil. Un de touché, 100 d’impactés ! C’est ça aussi, un bon réseau social !

Remarque : pour une efficacité maximale, prenez le temps de disséminer vos forfaits dans différents posts et commentaires. 

Taguer un max de photos


ses pieds dévorés par les moustiques dans des BirkenstockFaites vos fonds de tiroir, exhumez toutes les photos peu flatteuses que vous avez en votre possession : sa tête au réveil ou cuitée, ses jambes blanches, maigres et poilues dans un bermuda XXL, ses pieds dévorés par les moustiques dans des Birkenstock, sa dernière crise d’acné… Publiez tout ça en prenant soin, bien entendu, de l'identifier sur chaque photo.


Monter une communauté facebook


Monter une communauté facebookCréez une communauté facebook du type : « Nicolas, ce fléau de l’humanité », sans livrer votre proie sur-le-champ. Soignez la présentation de votre page et alimentez votre groupe de fans jusqu'à ce qu'il soit suffisamment conséquent (et actif) à vos yeux. Vous pourrez alors démasquer l’affreux Nico en pointant vers son profil.
Une fois encore, vous verrez que le nombre fait la force.


Conclusion : Quand son statut sera passé de « en couple » à « célibataire » et qu’il aura perdu tous ses amis, vous retrouverez le sourire. Car facebook est aussi là pour ça : vous rendre la vie plus agréable. Alors utilisez-le à bon escient, et pokez fukez boomez en toute liberté !

Auteur : Cécile Duclos

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...