Loading

9 mai 2011

Allo Pôle Emploi ?

Pôle EmploiJeudi, je reçois un courrier de Pôle Emploi. À l’intérieur de l’enveloppe, je découvre avec stupeur une lettre qui me fixe un rendez-vous pour vendredi... de la semaine précédente. Avec, bien entendu, les habituelles menaces de suspension de mes indemnités de chômage (voire de radiation tout court) si je ne suis pas à l’heure.

Les quatre saisons de VivaldiAffolé, je saisis frénétiquement mon téléphone pour leur signaler le retard du courrier et mon incapacité à faire un saut dans le temps. Dring, dring… Après maints essais infructueux (ligne occupée en permanence, je ne suis donc pas le seul chômeur?), ça décroche enfin. Super ! J’écoute avec ravissement le 1er concerto des quatre saisons de Vivaldi : le printemps ! Je me laisse bercer par la musique. La saison écoulée, c’est au tour de l’été. De mi majeur en sol mineur, je continue à écouter le fameux concerto pour violons. J’avoue ressentir un certain agacement lorsque l’automne pointe son nez. Mais il faut tenir bon et attendre, attendre… Devinez quoi ? On passe de fa majeur en fa mineur et me voilà en plein hiver. Je songe à la chance que j’ai : l’année ne comporte que 4 saisons.

Coup de chance, alors que je m’apprête à revivre une nouvelle année, la musique s’arrête. Une voix métallique prend le relais : « Bonjour, vous êtes bien sur le serveur vocal de Pôle Emploi. Pour une résiliation, tapez 1. Pour une simple suspension, tapez 2. Pour… bzzz grrk pggg tchtch… tapez 9. Confirmez votre choix en appuyant sur la touche dièse. »

Surpris, je ne sais que faire ; quelle suite donner ? La voix s’impatiente : « Répondez plus vite ! Il y en a des milliers comme vous qui attendent leur tour et le standard va être saturé. Pour obtenir un interlocuteur, tapez 3. Sans oublier le dièse. » Obéissant, je tape 3 sur mon clavier téléphonique, puis dièse. Le serveur vocal compose un numéro. J’entends sonner, sonner, sonner… Puis de nouveau, la voix : « Aucun conseiller n’est actuellement disponible. Ils ne sont pas encore arrivés. Rappelez plus tard. » Et ça raccroche. Tuuu, tuuu, tuuu...

Une heure plus tard, je retente ma chance. Scénario presque identique : ligne occupée, puis les 4 saisons. Mais cette fois, le serveur décroche en automne : « Bonjour, je vous reconnais, votre numéro est mémorisé dans mes entrailles depuis une heure environ. Que désirez-vous encore ? Ne me répondez surtout pas, ce serait une perte de temps. Tapez 3 puis dièse. »

Ça sonne et sonne et sonneJ’obéis. Ça sonne et sonne et sonne (je préfère Vivaldi à cette sonnerie stridente). Dix minutes s’écoulent. Le serveur m’a-t-il oublié ? Finalement, la voix m’interpelle : « Aucun conseiller n'est disponible. Ils sont déjà partis. Il fallait vous décider plus vite. Rassurez-vous, je vais tenter de les remplacer. Tapez 4 et laissez tomber le dièse, ça ne sert à rien, ça fait juste plus sérieux. » Je tape 4, haletant d’espoir. La voix me répond : « Votre problème en deux mots ? ». Je lui réponds, en articulant le mieux possible : « Eh bien, figurez-vous que ce matin, j’ai reçu un courrier tardif me donnant rendez-vous… ». La voix m’interrompt, visiblement agacée : « Abrégez, mon vieux, abrégez, on ne va pas y passer la matinée ». Je cherche désespérément une phrase concise exprimant mes préoccupations : « Courrier tardif. Rendez-vous manqué. ». La voix : « J’ai dit en deux mots, dernier rappel. ». Moi, angoissé : « Courrier. RDV. » Lui, soulagé : « J’ai compris. Vous voulez dire que vous avez reçu un courrier vous priant de venir à un rendez-vous afin de valider votre inscription et justifier vos allocations. Vous n’avez pas jugé bon d’y aller. Par paresse, certainement ? Dans ce cas, je vous informe que vos indemnités sont suspendues. Vous voyez que j’ai réussi à résoudre votre problème, pas besoin de conseillers. Ne me remerciez pas, je dois vous quitter car vous n’êtes pas le seul et je dois terminer mon travail. Contrairement à vous, petit veinard !  ».

Modèle de reconversion réussie


Auteur : Marc Duclos

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...