Loading

4 mai 2011

Changer la couche d'un bébé

Changer la couche d'un bébé
Si le p'tit Riri hurle toujours après avoir chopiner tout un biberon, c'est qu'il est certainement temps de changer sa couche.
Pour ce faire, pas de panique ; suivez consciencieusement les instructions suivantes et vous verrez, tout se passera bien.




Rassembler le matériel

Rassembler le matérielPréparez la table à langer. Si vous n'en avez pas, privilégiez (dans l'ordre) la table à manger, le bureau, la baignoire, la table de jardin... toute surface plane et lessivable peut potentiellement faire l'affaire. Ramenez une poubelle à proximité et ouvrez (si besoin) le paquet de couche. Prévoyez un stock de lingettes (pour Riri, certes, mais aussi pour vous), deux ceintures ou une sangle ou un rouleau de ficelle (facultatif), ainsi qu'un pince-nez.

Installer le bébé

Installer le bébéPrenez le nourrisson dans vos bras (sans le serrer contre votre robe Cerruti, une couche n'est pas toujours parfaitement étanche) et posez-le sur la table, sur le dos. S'il se débat, opérez un placage dans les règles. S'il tente de se retourner une fois installé, ligotez-le fermement à l'aide des deux ceintures. Si vous n'avez qu'une sangle ou un rouleau de ficelle, faites plusieurs tours, ficelez bien tout ça comme un bon rôti de bœuf en insistant sur les endroits stratégiques : chevilles, poignets, cou. En dernier recours, vous pouvez aussi le coincer sous votre genou (selon la hauteur de la table, cela peut toutefois s'avérer problématique (acrobatique?)). 
Enfin, n'oubliez pas qu'un Riri mal fixé, c'est un Riri par terre. Compte tenu de la hauteur de la table (vous avez compris, une table basse vaut mieux qu'un bar de cuisine), ça peut faire mal, très mal (surtout si le loupiot vous tombe sur vos orteils). 

Enlever la vieille couche

Enlever la vieille coucheLes mains libres, sans perdre de vue le Riri (il ne s'agirait pas qu'il se carapate avec sa tenue de souillon), préparez une couche propre. À cette fin, lisez attentivement le mode d'emploi ; en effet, une couche entortillée, mal déballée, mal goupillée, en somme, ne sert à rien. Une couche sur votre épaule, non plus ; prenez donc garde à ne pas la coller n'importe où. 
Quand vous sentez que maîtrisez la chose (pas le Riri, hein, la couche), respirez un grand coup, clippez votre pince-nez et soulevez le bassin du Riri pour ôter la couche sale. Si le bébé fait corps avec la table, desserrez un peu ses liens (ou soulevez légèrement votre genou). 
Là, deux possibilités :
  • Riri est sage (endormi, amorphe, nauséeux, drogué, etc.). Prenez le temps de dé-scotcher la couche, aussi répugnante soit-elle.
  • Riri fait des siennes (il n'a pas mangé, pas dormi, a gobé vos pilules, inhalé trop de parfum, vos cheveux l'amusent, vos yeux aussi, etc.), prenez la couche par les deux extrémités et tirez d'un coup sec. Tout devrait suivre, au risque, malheureusement, de saloper la table.

Récurer l'ensemble

Récurer l'ensembleJetez la vieille couche dans la poubelle avant d'attaquer le problème de front : utilisez TOUTES les lingettes nécessaires. Ne lésinez ni sur la quantité, ni sur la qualité. Pour les âmes sensibles, vous pouvez fermer les yeux. Au pire, la lingette finira dans les yeux de Riri, mais comme il a toujours des croûtes partout, ça ne changera pas grand-chose. Si Riri s'agite, resserrez le système de fixation. Si Riri s'oublie sur la table (ça, c'est au mieux; au pire, il visera directement dans votre bouche ou dans vos yeux), gardez votre calme, vous êtes équipée pour le grand nettoyage ; et puis dites-vous que vous économisez une couche.

Enfiler la couche propre

Enfiler la couche propreGlissez la nouvelle couche sous les fesses de Riri, disposez les jambes en face des trous prévus à cet effet et dépêchez-vous de rabattre le devant de la couche (on n'est jamais à l'abri d'un second oubli). Scratchez tout ça dans la foulée, sans hésiter à bien appuyer sur les côtés. Si Riri ne coopère pas, faites preuve d'autorité : agitez la vieille couche sous son nez, la menace seule suffit généralement. Dans le cas contraire, il vous reste d'autres moyens de pression : un opéra de Wagner à la flûte à bec, le chat (un Socrate affamé est une vraie bête fauve), une chaussette-cagoule, etc. Dans le doute, agrafez la couche à droite comme à gauche. Enfin, pour les moins doués (et les plus fainéants), il existe des modèles sans scratch, qui posent cependant un problème majeur : enfiler la couche dans le bon sens.

Conclusion

Bravo ! Vous avez changé votre première couche avec succès !Bravo ! Vous avez changé votre première couche avec succès ! Vous pouvez détacher le p'tit Riri ! Bon, c'est vrai que comme ça, il est tout mignon, bien ficelé, sage comme une image. Vous pourriez vaquer à vos occupations, prendre un pastis avec vos amies, regarder une série à la télé...


Auteur : Cécile Duclos

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...