Loading

6 mai 2011

Texto et Quiproquo

[Samedi 30 avril 2011, échanges de texto entre jeunes : Max(ime), Val(érie) et Stéph(anie).]

SMSMax : slp Val ! Té libre se soir? 
Val, déjà agacée (« Il voulait écrire slt (salut) ou il me traite d’emblée de sal...pe là ? ») : coucu ! Kesk tu prop ?
Max (« Quelle pignouf celle-là avec son portable ! Un peu plus et c'était cocu… ») : teuf ché Brandon et Leila, 21h. On prend ta kèc?
Val (« Ma quoi ? Pourrait pas parler français, des fois, non ? Tout ça pour gagner 2 lettres ! Quel feignasse ce mec, m’étonne pas qu’il soit tout naze au pieu. En plus, il s'invite dans ma voiture… Non mais je rêve… ») : ma CAISSE è HS. On pren la tiène?
Max (« Quelle radasse ! J’m’en doutais… C’est comme les gâteries, pas généreuse pour deux sous ») : Oublie. On croute chez toi pluto?
Val (« le gîte, le couvert, et après, vas-y que j’fasse ma p’tite affaire… Non mais il se croit où lui? ») : non
Max : pq?
ValérieVal (« WC, cabinets, toilettes, publiques ou privées ; privées, c’est mieux quand même, c’est plus propres ; pcq, tiens... ») : pcq ma rem squat ché moi. On va chez toi ?
Max (« Elle me pipote là, faudrait pas m’prendre pour une nouille ! On va voir… ») : ta rem me poz pa de prob. 20h ?
Val (« Non mais j'y crois pas, il est d’un sans-gêne ce type!») : vtfvclg
Max (« Elle a encore fumé la moquette, faut vraiment être en manque !... En plus, on peut pas dire qu’elle ait inventé l’eau chaude, mais bon, au moins, je graillerai à l'œil et sa mère cuisine beaucoup mieux qu'elle. Hop, la mère aux fourneaux, et zou, la fille dans le lit ! ») : cool ! 
Val (« Cool ? Ben s'il veut allez se faire voir chez les grecs, tant mieux pour lui. C’est pas moi qui vais l’en empêcher ! Au contraire ! »)

[Une heure plus tard]

Val à Stéphanie : cé fini avec Max, ouf !
Stéph : t’es ouf ?
Val (« Elle comprend rien à rien cette meuf, sais pas pourquoi j’lui raconte ma vie… sûrement parce qu’elle y capte que dalle…) : ouf = soulagement
Stéph (« Elle me prend vraiment pour une truffe, passons… ») : je sais, merci. Pq ta fé sa ? il è top Max !
Val : prefer Joel, super
Val, qui envoie la fin de son texto à Max (au lieu de Stéph) : bon coup
MaxMax, qui montre fièrement le texto à tous ses potes (« Une vraie bête ! Elles en ont toutes après moi !») à Val : t’es bonne aussi, poulette
Stéph (« Mais il est moche ce Joël, non ? En même temps, tant mieux. Des fois, les restes, ça a du bon) : ta réson, fé-toi plez
Val, qui reçoit le texto de Max (« Mais il est complètement malade celui-là ! ») : tu te touches
Max (« Mmm, elle est plus hot que je ne pensais… ») : pense a ton Q de cochonne
Val à Stéph (« Pense à mon Q, pense à mon Q ! Ça fait toujours plaisir ! Il s'est pas regardé, c'est dingue ! ») : ce taré de Max me harcèle, l’hallu totale
Val à Max : fuke you
Stéphanie, ou l'art du texto à véloStéph (« Il se fout bien de sa gueule, le Max, et il a complètement raison ! Quelle cruche ! Comme si tous les mecs lui couraient après...») à Max : hi darling ! 
Max à Stéph, au lieu de Val (« Ça chauffe, là, j’croyais pas qu’elle faisait des trucs comme ça, la Val …) : oh yeah !
Val à Max [la première partie du texto part au mauvais destinataire] : cé bon
Val à Stéph : je lé calmé, j’te jure ! 
Stéph à Max (« Je savais qu’il n’attendait que ça ! Je suis trop forte avec les mecs ! ») : sa boum ?
Max à Stéph (qu’il prend toujours pour Val) : géant, louloute ! a ce soir, j’kif a mort !
Stéph à Val (« Et voilà comment on décroche un rencard ! ») : te laisse, rdv coiffeur
Val à Stéph (« On y croit avec sa tignasse de hyène ! Encore en train de zoner devant la télé, ouais) : ok tacho
Stéph (« tacho… elle est palmée, cette gonz ! En même temps, taco, tocard, ça lui va pas mal, au fond… »)

[Fin de l’épisode]

Auteur : Cécile Duclos

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...