Loading

7 juin 2011

Alerte à la bactérie tueuse !

Contrairement à ce que l'on aurait pu croire, Pac-Man n'est pas mort. Depuis quelques semaines, il est en effet revenu sur le devant de la scène avec le succès qu'on lui connaît, fulgurant. Sous des aspects tous plus terrifiants les uns que les autres, le tristement célèbre serial killer des années 80, aujourd'hui baptisé ECEH, s'est tout d'abord manifesté en Allemagne avant de se lancer à l'assaut de nouveaux territoires, faisant au passage quelques 23 morts et plus de 2 100 blessés. L’Espagne, fief légendaire du légume meurtrier, est fortement soupçonnée d'être à l'origine de cette résurrection inattendue. 


My Bloody Monday, malgré son goût naturel pour le sang, vous livre quelques pistes pour vous protéger de ce monstrueux glouton en série :

Méfiez-vous de Jason, le soja allemand. Il s'invite dans les assiettes le vendredi, Saint ou pas, et de préférence, le 13. Évitez également tout contact, gustatif ou visuel, avec Sadako, le haricot poilu. Aussi appelé Mungo, cette chevelure de vermicelle est généreusement servie dans les restaurants chinois.  

Le Retour des tomates tueuses n'est plus seulement un mauvais film, mais à présent, une triste réalité. Pour votre sécurité, renoncez d'emblée à tout concert, défilé ou autre manifestation à risque. 

Le concombre andalous, surnommé Myers pour sa sauvagerie non pour son apparence (rien à voir avec les citrouilles d'Halloween), est à proscrire à tout prix, quel qu'en soit l'usage : domestique, décoratif, gastronomique, etc. 

Oubliez les aubergines espagnoles. Freddy, le vieux chat neuneu d'Alberto Ruiz-gallardón Jiménez, le maire de Madrid, les prend pour des griffes, et acérées comme elles sont, elles s'avèrent extrêmement nocives pour l'organisme.

Les salades, enfin, seraient particulièrement redoutables ; rescapées d'un épouvantable massacre à la tronçonneuse dans les années 70, autant dire qu'elles ne sont plus très fraîches. 

    Notons enfin que Pac-Man, allez savoir pourquoi, s’épanouit pleinement dans le système digestif des ruminants. Il est donc déconseillé de procéder à tout contact direct avec l'un deux, comme de se vautrer dans leur habitat naturel (étable, bouse, etc.). En outre, privilégiez le barbecue au steak tartare (que la bête soit morte ou vive, cela ne change rien); arrêtez de téter les vaches au petit déjeuner pour avoir du lait bien frais (de toute façon, vous n'avez plus l'âge); abandonnez votre potager aux insectes et autres bêtes des champs qui s'en occuperont très bien, et surtout, surtout... Arrêtez de becqueter votre moitié alors que vous savez pertinemment que côté hygiène, ça pèche.

    Auteur : Cécile Duclos

    1 commentaire:

    Anonyme a dit…

    Et la betterave néerlandaise, qui y pense ? Article du Monde

    Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...